Nutrition

Comment faire des choix santé à l’épicerie?

Les tableaux de valeurs nutritives cachent parfois des secrets… Explications.

Quelle quantité de sucre se dissimule dans une collation ? Ces barres de céréales sont-elles véritablement une source de fibres ? Et à quoi équivaut vraiment une portion ? Voici comment faire des choix santé à l’épicerie.

decodage-tableaunutrition

Évaluer sa portion

Presque tous les produits alimentaires présentent un tableau de la valeur nutritive : calories, lipides, glucides et autres y sont calculés en fonction d’une quantité d’aliment appelée « portion ». Mais il faut savoir que cette notion varie selon les marques : telle boîte de céréales affiche des valeurs nutritives basées sur une tasse et telle autre, sur deux tiers de tasse. « Peut-être devrez-vous multiplier la portion mentionnée par deux ou trois, selon la quantité que vous mangez normalement », suggère la diététiste Andrea D’Ambrosio.

Bien examiner les chiffres

L’extrême droite du tableau de la valeur nutritive indique les pourcentages de nutriments tels que le sodium ou les lipides. « Cinq pour cent de la valeur quotidienne, c’est considéré comme peu, et 15 %, comme beaucoup », indique Andrea D’Ambrosio. En règle générale, on préconise de choisir des mets ne renfermant pas plus de 5 % de sa consommation quotidienne de sodium et de rechercher ceux contenant 15 % ou plus de bons éléments, comme les fibres, le calcium, le fer et les vitamines.

Traquer le sucre

Sur l’étiquette, la liste d’ingrédients est présentée en ordre décroissant de quantité. Le sucre vient en premier ? On se méfie.  Opter pour des aliments contenant au plus huit grammes de sucre et au moins quatre grammes de fibres par portion. Attention : le sucre est souvent dissimulé. L’orge maltée, le dextrose, le sucre de canne et le fructose ne sont que quelques-uns de ses noms d’emprunt.

Se méfier des affirmations tapageuses

Les étiquettes peuvent-elles mentir ? Bien que les allégations nutritionnelles doivent obéir à certaines normes – pour se voir qualifier de « source de fibres », une céréale doit en compter au moins deux grammes par portion –, il est conseillé de prendre les promesses nutritionnelles affichées sur le devant de la boîte avec un grain de sel. « Certains produits qu’on dit “sans cholestérol” n’en ont de toute manière jamais contenu », fait remarquer Andrea D’Ambrosio. 

Se tenir informée

On prend le temps de lire quelques étiquettes à chaque visite à l’épicerie. « Une semaine, on compare les soupes, la semaine suivante, les céréales et ainsi de suite », dit la diététiste Andrea Miller.