Nutrition

La santé sous surveillance

Deux livres bousculent les idées reçues sur le diabète et l'ostéoporose.

trop de sucre
Trop de sucre

Se goinfrer de sucreries réduit l’espérance de vie. C’est dire à quel point l’habitude est néfaste. Évidemment, le sucre est lié au diabète, qui cause de graves ennuis de santé – le nombre de cas a triplé en 30 ans aux États-Unis.

Mais ce n’est là que la pointe de l’iceberg, selon le Dr Mark Hyman, reconnu pour ses travaux novateurs. (Il est membre d’une commission sur la santé qui conseille le président Barack Obama et a déjà traité Bill Clinton. C’est loin d’être un hurluberlu.) Le sucre, qui se cache aussi dans les aliments transformés, en bonne compagnie avec les graisses et le sel, contribue à d’autres maux : troubles cardiovasculaires, inflammation intestinale, faiblesse immunitaire…

Pour les prévenir, le médecin a mis au point un programme en six semaines qu’on personnalise à l’aide de questionnaires à remplir au fil des pages – des tests pour juger si on présente des carences en vitamines, minéraux ou oméga-3, des dysfonctionnements hormonaux ou un excès de stress oxydatif. Ni sucre, ni farine raffinée, ni aliments transformés au menu. Les changements d’habitudes de vie qu’il recommande exigent quelques efforts. C’est bon signe.

Trop de sucre, par le Dr Mark Hyman, Marabout, 29,95 $.

[adspot]

ostheoporose
Le mythe de l’ostéoporose

En vieillissant, nous nous faisons dire de prendre soin de nos os pour ne pas nous retrouver avec un squelette fragile, vulnérable aux fractures. Pour contrer l’ostéoporose, on nous encourage à prendre un p’tit verre de lait par-ci et des suppléments de calcium par-là.

L’éditeur français Thierry Souccar a mené enquête pour départager le vrai du faux… C’est là une suite logique à son implacable Lait, mensonges et propagande, paru en 2008, dans lequel il dénonce l’industrie laitière. « L’ostéoporose mesurée par la densité osseuse est une création de l’industrie pharmaceutique. Elle n’est en réalité qu’un facteur de risque de fracture, et pas forcément le plus important », écrit-il en se basant sur des revues d’études et des travaux de chercheurs indépendants dont on trouve les références à la fin du livre. Il révèle aussi que les médicaments, les suppléments et les laitages ont peu de prise sur l’ostéoporose.

Déprimant ? Non, puisque d’autres solutions simples et pas chères existent, nous dit l’auteur. Que ce soit l’adoption d’un régime alcalinisant (sans produits laitiers) riche en végétaux ou la pratique d’exercices physiques pour tonifier le corps.

Le mythe de l’ostéoporose, par Thierry Souccar, Thierry Souccar Éditions, 29,95 $.