2 livres : Je suis ce que nous sommes

Devenir qui on est sans négliger l’autre : l’équation parfaite.

 

getils-vraisCessez d’être gentil, soyez vrai !

C’est la nouvelle édition illustrée – et ­condensée – du best-seller du même nom paru il y a 13 ans. Un bouquin jouissif avec les illustrations d’Alexis Nouailhat et les propos de Thomas d’­Ansembourg.

Pour être en paix avec soi et les autres, l’auteur belge prône la méthode de la Communication non violente créée par le psychologue américain Marshall Rosenberg. Observer sans juger, ressentir sans interpréter, distinguer les besoins fondamentaux des envies et désirs et agir en conséquence. Selon lui, c’est ainsi qu’on peut « vivre une relation vraie, profonde, féconde et fluide » avec soi, les autres et la vie.

Les phrases du psychothérapeute résonnent longtemps. S’il fallait en retenir une seule, je suggère celle-ci : « Nous avons à faire un choix fondamental dans l’existence : être heureux ou avoir raison. »

Par Thomas d’Ansembourg et Alexis Nouailhat, Les Éditions de l’Homme, 16,95 $

elioge-luciditeÉloge de la lucidité

À l’heure des réseaux sociaux, la quête du bonheur ressemble à une exposition permanente du « moi ». Dans son ouvrage, Ilios Kotsou nous met en garde contre ce nombrilisme ambiant qui relève d’une dérive consumériste. Avec lui, pas de « 10 étapes  faciles pour être heureux » mais plutôt une réflexion riche et originale.

Un chapitre portant sur l’estime de soi secoue d’ailleurs les idées reçues. « Bien que la poursuite de l’estime de soi ait quelques bénéfices émotionnels à court terme, elle n’influence pas positivement, à long terme, les déterminants de notre bien-être que sont les liens sociaux, l’apprentissage ou l’autonomie », écrit-il. L’auteur en appelle à la lucidité et au lâcher-prise pour faire face aux émotions désagréables (tristesse, frustration, anxiété…) et aux difficultés de la vie. Parce que « vivre est par moments déplaisant mais nous ne pouvons pas éviter l’inconfort intérieur sans, quelque part, éviter de vivre ».

Par Ilios Kotsou, Éditions Robert Laffont, 34,95 $

Impossible d'ajouter des commentaires.