Bien-être

Tout en équilibre comme Alicia Moffet

Maman, chanteuse pop et coanimatrice de l’une des téléréalités les plus médiatisées du Québec, Occupation Double Andalousie (Noovo), Alicia Moffet s’est bâti une solide carrière sans sacrifier son bien-être.

Comment j’ai appris à prendre soin de moi

Je vis avec de l’anxiété. J’ai réussi à la diviser en deux, celle qui n’a pas lieu d’être et celle qui est liée à la performance. Pour la première, souvent due à une accumulation de stress ou à l’anticipation d’une situation banale, je réussis à m’apaiser en me disant : « Calme tes nerfs, Monique. Tu penses trop loin. » C’est ce que j’ai appris en allant voir une psy. Pour la deuxième, qui se rattache la plupart du temps à ma carrière, j’extériorise. J’en parle à des proches. J’ai besoin d’eux. Ils font mon bonheur, pas mon succès. Je ne prétends pas avoir trouvé LA solution à l’anxiété, mais prendre conscience de mes faiblesses m’a permis de trouver des outils qui me sécurisent.

Une précieuse leçon

Quand j’étais plus jeune, j’annulais tout, systématiquement. J’anticipais, je stressais. Je trouvais une raison quelconque de ne pas y aller. Je ne me donne plus le droit de faire ça. J’ai appris que plus on s’expose, plus on est fière de soi. Et ça aide à dissiper l’anxiété !

L’endroit qui m’apaise le plus

Ma douche. Je m’assois par terre, dans le noir, et je laisse l’eau couler sur moi. J’ai fait ça une fois quand j’étais enceinte. Maintenant, je répète ce rituel quand je me sens très anxieuse. Je ne le conseille pas à tout le monde [rires], mais ça marche pour moi.

Mon anti-stress favori

Ma chienne Willow, c’est comme ma pilule bonheur. Je l’emmène partout : en studio, en tournée, même à Occupation Double. C’est mon point de repère. Elle a été formée pour contrer l’anxiété. Juste en la flattant, je suis rassurée. Je ne fais jamais rien toute seule. Si je ne peux pas traîner mon pitou, j’emmène un ami.

 

À lire aussi :

Isabelle Racicot et ses trucs faciles pour rester zen
Pause bien-être : Kim Thúy, zen de nature

Pour tout savoir en primeur

Inscrivez-vous aux infolettres de Châtelaine
  • En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.