Décoration

Ce qu'il faut savoir pour choisir ses poignées et boutons pour les meubles de cuisine

4 bonnes questions à se poser avant de faire l'achat de poignées et boutons pour la cuisine.

sip-sdb-poignee-questions-intro

Combien de poignées devrait-on acheter ?

Pour les tiroirs larges, on a le choix entre deux boutons ou une seule grande poignée. On calcule d’abord le nombre d’unités nécessaires, puis on sélectionne l’option qui sied à son budget.

Pour quel style opter ?

Une quincaillerie bien choisie rehausse le style de la cuisine ou de la salle de bain. Les poignées en coupelle traditionnelles conviennent à un décor classique, tandis que les modèles intégrés se fondent discrètement dans un environnement minimaliste. Les boutons en laiton ou en verre ajoutent quant à eux éclat et glamour.

À LIRE: 16 poignées et boutons pour les meubles de cuisine 

Quel fini convient ?

Même si une parfaite coordination n’est pas indispensable, l’harmonie doit régner entre les poignées et les autres éléments de la cuisine ou de la salle de bain (robinetterie, électroménagers…). Un truc pour y parvenir sans faille : sélectionner au moins deux objets similaires. Par exemple, des poignées et un robinet en laiton, ou un ensemble laveuse-sécheuse noir avec des boutons de même teinte ou bronze huilé.

Comment actualiser la quincaillerie existante ?

Pour changer les poignées et les boutons, il suffit de mesurer la distance entre les trous, puis de choisir un modèle de la même longueur. Si les portes s’ouvrent l’une contre l’autre, on s’assure que les nouvelles poignées ne s’entrechoquent pas. On peut aussi remettre en état des boutons en leur donnant une finition différente ou simplement en les décapant.