Et si la malbouffe était liée à la déprime?

Se bourrer de hotdogs, de hamburgers et de frites pourrait mener tout droit à la dépression!

  0
Photo: iStock.com / Da-Kuk

Frites, hamburgers et hotdogs ne nuisent pas seulement au tour de taille et à la santé physique. Se nourrir fréquemment de ces aliments transformés serait aussi associé à la dépression. Des chercheurs australiens ont soumis quelque 200 habitants de deux îles du détroit de Torres (au nord de l’Australie) à des questionnaires sur leur régime alimentaire et leur santé mentale. Sur l’une des îles, plus isolée que l’autre, il n’y a pas de fast-foods, si bien que les insulaires en consomment beaucoup moins et mangent davantage de fruits de mer. Parmi les 19 personnes dont les réponses indiquaient des symptômes de dépression modérée à grave, 16 venaient de l’île où la restauration rapide est accessible. Les chercheurs ont aussi constaté que les taux sanguins d’oméga-6, un acide gras associé à la dépression et qu’on trouve dans la malbouffe, étaient plus élevés dans cette île. Ceux d’oméga-3, un autre acide gras qui, lui, aurait un effet protecteur contre la dépression et qui est présent dans le poisson et les fruits de mer, étaient plus élevés dans l’île au régime plus traditionnel.

Source : Nutritional Neuroscience

À lire aussi: Comment s’alimenter pour avoir un cerveau en santé

Impossible d'ajouter des commentaires.