Famille tout compris

Les enfants et la nouvelle année

À 2 ans, 5 ans ou 8 ans, on ne voit pas l’arrivée de la nouvelle année de la même manière que les adultes. Pour les enfants, c’est un jour comme un autre, mais pour un parent, est-ce une rupture, un renouveau, une continuité?

Famille_tout_compris

La fête des Rois finie, chacun est de retour à son poste au travail, à l’école ou à la garderie. On remet la machine en marche. Après plusieurs jours de congé et de festivités, la routine reprend son cours. C’est une nouvelle année, un nouveau calendrier, mais la vie continue. Oh, qu’elle continue.

C’est l’une des choses qui me frappe le plus de vivre avec de jeunes enfants. Cette espèce de pérennité. Les petits ont très peu de repères temporels. Ils reconnaissent habituellement le rythme des saisons, se souviennent approximativement de leur date de fête (un moment de la plus haute importance), mais le jour de l’An est un moment tout à fait arbitraire à leurs yeux.

Photo: iStock

Photo: iStock

Dans la tête d’un bambin :

Changer de nez? Pouahaha! Oh, changer d’année. C’est beaucoup moins drôle. Est-ce que je peux changer de nez?

Quoi? Il y aura une fête!

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH! (content)

Comment ça, une fête pas de cadeaux?

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH! (pas content)

Ramène-moi le père Noël! JE VEUX LE PÈRE NOËL!

Fais revenir le lutin aussi! Il était drôle avec ses tours même si j’avais peur de lui pendant la nuit.

Une chance qu’il y a encore plein de desserts.

Et je peux me coucher tard? Yessssssss.

En tant qu’adulte, on fait grand cas de l’arrivée de la nouvelle année. On l’attend à la seconde près avec des décomptes enthousiastes. On l’accueille comme une délivrance quand on a eu des moments difficiles. On souhaite à tous et chacun qu’elle soit bonne pendant au moins trois semaines. On la célèbre comme un « nouveau départ », un monde de possibles, une occasion de faire mieux.

À LIRE: Ce que je ne ferai pas en 2016

Gonflés à bloc par les souhaits, la bonne volonté et les résolutions (les vacances aussi, peut-être?), les parents effectuent quelques changements à leurs habitudes. La vie continue certes, mais pas tout à fait comme avant. Les enfants notent certaines modifications dans le comportement de leurs parents.

Hein! Maman boit du jus vert comme le gazon. C’est peut-être de la potion magique?

Papa fait des drôles de bruits quand il lève des haltères! Huhuhu!

C’est quoi ces petites crottes dans mon assiette? Quoi? Des légumineuses? Ça se mange?!

Redonne-moi ton iPhone! C’est toi qui a décidé de moins jouer avec, pas moi!

Je pense que j’aimais mieux quand maman et papa buvaient du vin durant la semaine.

Où tu vas maman? Tu sors avec tes amies? TU AS DES AMIES?

Maman et papa font de drôles de bruits quand ils sont ensemble dans la chambre la porte fermée! Huhuhu!

À LIRE: Comment arriver à tenir ses résolutions?

Sur ce, pour cette nouvelle année je vous souhaite simplement que votre vie continue comme vous le désirez. Quelque part entre la pérennité chaotique de la progéniture et les « améliorations » plus ou moins réalistes initiées par les grands.

La nouvelle année pour vous, c’est une rupture, un renouveau, une continuité? Vos enfants seraient-ils du même avis que vous?

– – –

Pour écrire à Marianne Prairie: chatelaine@marianneprairie.com

Pour réagir sur Twitter: @marianneprairie

Marianne Prarie est l’auteure de La première fois que… Conseils sages et moins sages pour nouveaux parents (Caractère)