Non au diktat de la minceur post-grossesse!

Joanie Pietracupa se réjouit que des actrices comme Blake Lively et Anne Hathaway prennent position contre la dictature de la minceur post-grossesse.

 

Je n’ai pas d’enfants. Et je ne crois pas en avoir dans un avenir rapproché, étant célibataire. En fait, pour être parfaitement honnête, je ne suis même pas certaine d’en vouloir. Faudrait pas que la blogueuse Bianca Longpré apprenne ça!

Quoi qu’il en soit, ça ne m’empêche pas de m’intéresser à la vie et aux expériences – le fun et moins le fun – vécues par les mères et futures mamans de mon entourage. D’ailleurs, je ne sais pas s’il y a un baby-boom à l’échelle internationale ou seulement parmi mes proches, mais ma sœur, ma meilleure amie et bon nombre de mes copines sont actuellement enceintes. De quoi me donner encore plus le goût de me renseigner sur les pressions vécues par les mères au quotidien, question de bien pouvoir les soutenir et les épauler!

Photo: iStock
Photo: iStock

Dans mon palmarès des choses les plus absurdes que la société impose aux nouvelles mamans, il y a ce fameux diktat de la minceur post-grossesse. Vous savez, cette espèce d’obligation secrète-pas-si-secrète pour les nouvelles mamans de retrouver leur silhouette et leur poids prébébé? D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours trouvé complètement ridicule que les magazines à potins comme US Weekly et Star Magazine fassent l’éloge de la minceur extrême des célébrités hollywoodiennes quelques semaines après leur accouchement. «Wow! Rincez-vous l’œil devant le post-baby body plus mince et musclé que jamais de Gwyneth Paltrow!». RI-DI-CU-LE!

N’empêche, chaque fois que j’ai lu des titres de la sorte, j’ai pensé: «C’est normal, tout de même, ces femmes-là gagnent leur vie en partie grâce à leur apparence physique. Mais ça ne veut pas dire qu’elles doivent servir d’exemple à toutes les nouvelles mamans du monde!» Ce que je n’avais pas réalisé, c’est que même pour les plus grandes stars, cette pression peut s’avérer insoutenable.

À LIRE: Pour ou contre les princesse de Disney taille plus?

C’est pourquoi j’ai lâché un petit cri de surprise en découvrant que les belles et talentueuses actrices Blake Lively et Anne Hathaway s’étaient récemment exprimées contre la dictature de la minceur post-grossesse. La première lors d’une entrevue télévisée accordée à l’émission matinale Sunrise, en Australie, dans le cadre de la tournée promotionnelle de son film The Shallows.  Elle a expliqué qu’elle avait dû faire beaucoup de sport pour retrouver sa silhouette, alors qu’elle avait accouché de sa fille James seulement huit mois avant le tournage du long métrage, et que si elle était fière de cet exploit, elle aimerait rappeler que le corps d’une jeune maman devrait être célébré, et non pointé du doigt. «C’est tellement injuste! Vous n’avez pas besoin de tout de suite ressembler à un top-modèle de Victoria’s Secret, parce que vous venez de créer la plus belle chose que la vie a à offrir», a-t-elle rappelé au journaliste – et aux nouvelles mères du monde entier.

De son côté, c’est en image et en mots, et sur Instagram, qu’Anne Hathaway a elle aussi dénoncé cette obsession de la silhouette post-bébé. La maman d’un petit garçon né en mars a publié une photo d’un jean qu’elle venait de découper pour en faire un short, expliquant qu’il n’y a pas de honte à mettre du temps à perdre du poids après sa grossesse, et qu’il n’est d’ailleurs pas obligatoire de vouloir le perdre. La raison pour laquelle elle a décidé de transformer son jean en bermuda? Ses shorts de l’été dernier ne lui vont plus. «Les corps changent, les corps grandissent, les corps maigrissent. Ce n’est rien que de l’amour», souligne-t-elle. Allez, toutes en chœur: AMEN!

Instagram/Anne Hathaway
Instagram/Anne Hathaway

À LIRE: La différence entre «être grosse» et se «trouver grosse»

Blague à part, ça me rend hyper heureuse que des vedettes de ce calibre-là, connues et adulées partout sur la planète, et de surcroît réputées pour leur grande beauté et leur silhouette à faire rêver, se prononcent sur un sujet aussi délicat, voire tabou. Surtout depuis que la reine des tabloïds Kim Kardashian semble s’être donnée la mission d’encourager le monde entier à perdre du poids au même rythme effréné qu’elle dit bye-bye à ses kilos en trop accumulés lors de ses deux récentes grossesses. Il est plus que temps qu’on laisse tranquille et qu’on cesse d’importuner les nouvelles mamans. Devoir composer avec l’arrivée d’un petit humain dans nos vies, surtout un petit humain qui a mille et un besoins et à qui l’on doit tout, tout, tout apprendre, est assez demandant en soi. Pas besoin d’être mère pour comprendre ça!

Aussi, on va se le dire: faut que le culte de la minceur extrême cesse. Parce qu’un ventre mou et gonflé qui a abrité un bébé en gestation, pendant près de neuf mois, c’est à peu près la plus belle chose au monde. Je vous trouve si fortes et si splendides, chères mères. Soyez fières et affichez vos rondeurs! Après tout, il ne s’agit que de la marque de vos efforts et de votre amour inconditionnel.

Suivez Joanie Pietracupa sur Twitter (@theJSpot) et Instagram (@joaniepietracupa).

Impossible d'ajouter des commentaires.