Blogue de la rédac

Méga sandwich pour pique-nique de gang

Une miche remplie de bonnes choses, qui fait son petit effet!

Dernièrement, inspirée par cette recette de muffuletta (à gauche) publiée dans Châtelaine et signée par la chef Marie-Chantal Lepage (Château Bonne Entente, à Québec), j’ai préparé un gros sandwich communautaire pour une rencontre familiale.

C’est quoi une muffuletta? Il s’agit simplement d’une bonne miche de pain qu’on vide de sa mie et qu’on remplit d’étages composés de tout ce que l’on veut: charcuteries, fromages, légumes rôtis, fines herbes fraîches… Il faut absolument préparer ce gros pain-sandwich la veille, ce qui est génial. Car on n’a plus qu’à la couper en pointes le jour du pique-nique. Le secret pour éviter que le pain soit détrempé, c’est de badigeonner l’intérieur d’une pâte, genre tapenade de tomates séchées.

Voici le résultat de mon oeuvre (ci-dessus) . Mon seul petit pépin est que la calotte du pain (enlevée et replacée après le remplissage) avait tendance à décoller une fois les pointes découpées. Pourquoi? Ma miche n’était pas assez remplie? Ou le poids mis dessus pendant la nuit pas assez lourd? Ou le temps d’«écrasage» essentiel pas tout à fait respecté — il faut au moins 8 heures? En tous cas, je n’ai pas osé téléphoner à la chef pour lui demander. Si ça vous arrive: piquer simplement un beau cure-dent décoratif sur chaque morceau pour tenir la calotte, c’est tout. Toujours est-il que mon méga sandwich a fait sensation.

D’autres idées de sandwichs pour nourrir une gang: de grandes tortillas de différentes saveurs (et couleurs) garnies, puis roulées, et finalement coupées en rondelles plus ou moins larges, façon sushis. Ou des mini-pains pitas coupés en deux (pour faire des petits bateaux) et remplis d’une bonne salade de poulet ou de thon. L’effet bouchées ajoute une note festive au pique-nique. Les petites mains adorent. Comme vous voyez, il n’y a pas que les garnitures qui font la différence. Parfois, le secret est dans le pain!