Testé et approuvé: le spinning

Besoin d’exorciser ses soucis tout en se forgeant un cardio olympique et des jambes de Wonder Woman? C’est le spinning qu’il faut!

 
Photo: iStock

Horaires adaptés aux vies occupées, équipement à la fine pointe de la technologie, accueil chaleureux : l’équipe du studio b.cycle s’est donné pour mandat de faciliter l’entraînement de ses clients. J’y ai essayé une séance de vélo haute intensité.

Après avoir créé un profil personnalisé en ligne, je choisis l’heure du cours et l’emplacement de ma bicyclette dans le studio. À mon arrivée, un casier spacieux avec cadenas numérique m’attend, le vélo a été ajusté pour moi, des chaussures ont été déposées à côté. Une serviette et une bouteille d’eau sont sur le guidon.

Se faire ainsi prendre en charge comme dans un tout-inclus, c’est parfait pour se désencombrer le cerveau et réfuter les tonnes d’excuses qui justifient qu’on manque un entraînement.

À LIRE: Mythes et réalités sur l’entraînement

Les instructeurs sont inspirants et les performances (vélocité, vitesse, calories dépensées, kilométrage) sont affichées en temps réel sur écran géant, au grand bonheur des adeptes de statistiques. Ça fouette son côté compétitif ! Et les résultats m’attendent à la maison, dans la boîte courriel. Pratique pour suivre ses progrès.

Sur place, on trouve un service de bar à jus 100 % bios. Précisons aussi que les vestiaires (avec douches) sont d’une modernité et d’une propreté impeccables.

Seul bémol : la musique tonitruante. Comme c’est trop souvent le cas dans les studios de mise en forme, le volume très élevé empêche parfois de bien saisir les instructions du coach.

Pour qui ? Les filles pressées, à l’horaire chargé, en quête d’efficacité.

Où ? b.cycle, 601, rue De La Gauchetière Ouest, à Montréal.

Combien ? Entre 20 $ et 25 $ la séance, selon les forfaits ; premier cours gratuit.

À LIRE: Sport: 5 applications pour garder la forme

Impossible d'ajouter des commentaires.