Yoga pour les enfants : comment apaiser les tout-petits

Les adultes ne sont pas les seuls à ressentir les effets du stress : les enfants aussi peuvent en être affectés. Ces quelques postures de yoga simples et ludiques les aideront à relaxer.

 

Chaque jour, Yasmina Seyfaie, 4 ans, déroule son minitapis de yoga et s’installe avec sa mère, Eliane Bejjani. Ensemble, elles se transforment en différents animaux dans leur maison de Mississauga en Ontario. Tout a commencé quand Yasmina avait 1 an et demi. Elle a vu sa mère montrer des postures de yoga à son mari pour l’aider à soulager ses maux de dos, et elle a voulu l’imiter.

« Depuis, chaque matin au réveil, Yasmina me dit : “Maman, on fait du yoga.” », dit Mme Bejjani. En plus de rapprocher mère et fille, le yoga a enseigné à la petite patience et discipline, croit sa maman. « Maintenant, chaque fois qu’elle est en colère, stressée ou qu’elle pleure, je lui demande d’inspirer et d’expirer profondément, comme durant nos séances de yoga. »

La pratique du yoga est de plus en plus répandue chez les enfants. Des cours commencent à être offerts aux petits dans les programmes d’éducation physique, dans les studios de yoga ou à la garderie. Alors que les bienfaits du yoga pour le corps – amélioration de la flexibilité et de la force musculaire, meilleure coordination – sont connus, on réalise de plus en plus que sa pratique serait aussi salutaire aux enfants qui souffrent d’anxiété ou qui vivent du stress au quotidien. Une étude de la Harvard Medical School a même démontré que le yoga pouvait contribuer au maintien d’une bonne santé psychologique chez les adolescents.

La psychiatre torontoise Lee Freedman, spécialisée dans le traitement des enfants et des adolescents, dit que les conditions reliées au stress sont en hausse chez les jeunes, depuis 10 ans. « Les enfants doivent avoir de meilleures habiletés d’adaptation aujourd’hui, car ils ont plus de choses à gérer qu’avant. » Mme Freeman pointe du doigt différents phénomènes sociaux : le stress de plus en plus important que subissent les familles, la surenchère d’informations, la réduction des heures de sommeil causée par une trop grande quantité d’activités et une forte pression à la performance scolaire. « Il y a eu une diminution des périodes de repos et une augmentation des plages de productivité, à un point tel que les membres de la famille sont toujours en train de faire quelque chose et n’ont plus le temps de profiter du moment présent ou de relaxer. »Yoga-enfant

Alors que les adultes et les enfants subissent tous deux les effets du stress, chez les plus jeunes, cela peut se manifester plus durement, notamment par des problèmes de santé comme l’insomnie, les maux d’estomac, les maux de tête et les sautes d’humeur.

« Les parties du cerveau responsables de la régulation des émotions et du processus d’assimilation du stress sont encore en développement chez les enfants », explique Mme Freeman. Le yoga les aide à établir une connexion avec leur corps et à reconnaître l’anxiété lorsqu’elle se présente. « Avec la pratique d’activités qui stimulent à la fois le corps et l’esprit, les enfants réalisent à quel point leur esprit a du pouvoir sur leur corps, et inversement », ajoute Lee Freeman.

À lire aussi : Le yoga, absolument

Professeure certifiée de yoga Iyengar, Temmi Ungerman Sears est une pionnière dans le développement du yoga pour les tout-petits. Son studio de Toronto a été le premier au Canada à offrir des classes de yoga pour les enfants à partir de 5 ans. Après avoir organisé un anniversaire sur le thème du yoga pour son fils Jeremy qui « jouait au yoga » depuis l’âge de 2 ans, elle a lancé en 1997 le programme YogaBuds pour les enfants. Depuis, elle a pu remarquer les effets bénéfiques du yoga dans la vie des petits. « Le yoga leur procure une certaine stabilité dans un monde instable », dit Temmi.

À 12 ans, Natalie suit des cours de yoga depuis cinq ans. Sa mère, Raquel Cader, a pu constater les effets positifs de la pratique de cette discipline sur le comportement de sa fille.

« À certains moments, c’est comme si je déposais une enfant au début du cours, mais que je ramenais une autre enfant à la maison », dit la mère. « Elle est souvent plus détendue et sa perspective a changé », ajoute-t-elle. Raquel Cader croit que le yoga fera découvrir à Natalie des techniques de relaxation qu’elle pourra utiliser dans les situations difficiles qui, autrement, finiraient en crise de panique. « Je conçois la pratique du yoga comme une réinitialisation de l’esprit », dit-elle.

Temmi Ungerman Sears raconte que beaucoup de ses jeunes étudiants ont utilisé les techniques qu’ils ont apprises dans ses classes de yoga au cours d’épisodes de stress.

« Certains élèves m’ont dit avoir utilisé le “om” avant de passer un examen. Cela les a calmés et leur a permis de se concentrer », explique la professeure. La nature non compétitive du yoga favorise l’acceptation de soi et des autres. « Il n’y a pas de tournoi éliminatoire dans le yoga, tout le monde est égal devant la pratique », ajoute Raquel Cader.

Le yoga est aussi reconnu pour ses effets physiques positifs. La pratique de cette discipline est un outil puissant pour stimuler et maintenir une bonne condition physique chez les enfants. Elle peut aider à soulager la tension musculaire et améliorer la circulation sanguine ainsi que la flexibilité après les longues périodes assises (en classe ou devant la télévision). Et comme les postures portent des noms amusants inspirés de la nature et des animaux, cette discipline ancienne semble avoir été créée sur-mesure pour les enfants.

Pas le temps d’assister à un cours de yoga? Ces postures classiques d’animaux sont faciles à faire avec les enfants.

 

CobraLe cobra

L’enfant est couché sur le ventre, les jambes, les pieds et le ventre au sol. Relever les bras derrière le dos, les mains et les doigts se faisant face. Soulever la cage thoracique du sol et imiter le sifflement du cobra.

 

 

Flamant

Le flamant rose

Commencer les pieds bien à plat au sol. Ouvrir les bras comme des ailes, pencher le haut du corps vers l’avant et lever la jambe gauche derrière. Ramener la jambe au sol et les bras près du corps. Pencher à nouveau le haut du corps vers l’avant en soulevant la jambe droite. Répéter doucement, bouger les bras comme des ailes, mais garder l’équilibre!

Chameau

Le chameau

Sur les genoux, espacer les jambes de la largeur des hanches. Placer les mains sur la taille et prendre une grande inspiration. À l’expiration, arquer le dos vers l’arrière en gardant les cuisses et les hanches vers l’avant. Déposer doucement les mains sur les talons avant de porter la tête vers l’arrière.

Papillon-solLa grenouille

Debout, les jambes écartées de la largeur des hanches, plier les genoux et déposer les mains entre les deux pieds. Déplacer le poids légèrement vers l’avant et sauter (les mains et les pieds quittant le sol) en imitant le son de la grenouille.

Papillon-solLe papillon

Assis au sol, plier les genoux et ramener les pieds ensemble. Avec les mains, prendre les pieds et pousser les genoux vers le sol. Battre des « ailes » en levant et en descendant les jambes.

 

PapillonLe papillon au sol

Couché sur le dos, ouvrir les jambes et coller les pieds ensemble comme dans la posture du papillon. Installer un drap ou une serviette roulé sous la partie thoracique du dos et positionner les bras au sol à 90 degrés du corps. Cela permet d’ouvrir le thorax et le cœur et d’acheminer plus d’oxygène aux poumons tout en ralentissant le rythme cardiaque. La posture aide aussi à abaisser la température du corps et à apaiser l’esprit.

Une version de cet article a été publiée en mai 2015 sur le site de Today’s Parent : http://www.todaysparent.com/family/family-health/yoga-for-kids-how-to-calm-little-minds/

 

 

Impossible d'ajouter des commentaires.