Les secrets des pros pour réussir ses cocktails

Trois as du shaker nous dévoilent leurs astuces pour réussir encore mieux nos cocktails.

 
Photo: iStock

Le conseil de Gabrielle F. Panaccio, copropriétaire de ProxiBar Mixologie et du Lab, comptoir à cocktails, à Montréal: « Munissez-vous d’un moule pour fabriquer de gros glaçons. Les cubes durent plus longtemps et sont plus beaux dans les verres. »

À ESSAYER: Alliance de Gabrielle F. Panaccio

Le conseil de Patrice Plante, propriétaire de l’École de mixologie Patrice Plante et de la boutique Monsieur Cocktail, ainsi que chef mixologue au bistro L’Atelier tartares et cocktails, à Québec: « L’ingrédient à découvrir : les shrubs. J’adore ces sirops acidulés à base de vinaigre, de fruits et de sucre. Ils sont délicieux, mais on doit les utiliser avec parcimonie car le vinaigre peut déséquilibrer la saveur du cocktail. » –

À ESSAYER: Rhum au beurre de Patrice Plante

Le conseil d’Andrew Whibley, mixologue au restaurant-boîte de nuit Soubois, à Montréal: « Faites des essais avec des spiritueux bruns, comme le bourbon ou le cognac. Comme ils sont goûteux, les cocktails préparés avec ces alcools ont du caractère. »

À ESSAYER: Le cocktail Riviera d’Andrew Whibley

Nécessaire de service

Faire son sirop : simple !

La recette de base : faire frémir sur feu doux des quantités égales d’eau et de sucre (ou de miel). Si on désire aromatiser le sirop, il suffit d’y faire infuser l’ingrédient de son choix – un bouquet de menthe, des morceaux de gingembre, des bâtons de cannelle, etc. On peut aussi remplacer l’eau par du jus de fruits. Filtrer avant de réfrigérer. Un sirop se conserve des semaines au frigo.

La verrerie, 4 basiques

Le verre à whisky (old fashioned)

Ou le petit gros ! Robuste et trapu. On y mélange et y pile directement les ingrédients.

Le verre à gin (highball)

Ou le grand mince. Pour des boissons allongées bien fraîches, et celles dont on veut voir les « étages » de couleur.

Le verre à martini et la « coupette » 

Ou les raffinés. Idéals pour les cocktails sans glaçons. Le premier est en forme de Y. 

La seconde, petite et arrondie, autrefois utilisée pour le champagne, reprend du galon avec le courant rétro.

Où trouver amers et sirops

Les épiceries fines offrent généralement ce type de produits. Certains commerces en font même une spécialité. Parmi ceux-ci : Alambika, 1515, avenue Van Horne, à Montréal, et Monsieur Cocktail (microboutique installée dans le magasin de produits de rasage Rituels), 765 B, rue Saint-Joseph Est, à Québec.

À LIRE: Le guide du cocktail parfait

Impossible d'ajouter des commentaires.