Psychologie

Dépression: reconnaître les signes et surmonter la maladie

Personne n’est à l’abri de la dépression, mais c’est une maladie dont on peut guérir, à condition de la reconnaître et la traiter à temps. La psychiatre Valerie Taylor nous parle des signes à surveiller et des solutions qui s’offrent à nous lorsque le stress se fait détresse.

Cafard, coup de blues, ennui, mélancolie, vague à l’âme… Quel que soit le nom qu’on lui donne, cette déprime passagère finit généralement par passer. Or, il arrive que cet état traduise une douleur plus profonde et durable; que nos bleus persistent et passent sournoisement au noir. Nous voilà en pleine dépression.

Si votre premier réflexe devant un proche déprimé est de lui dire de se secouer ou de lui faire la morale, sachez que si cette personne est aux prises avec un épisode de dépression majeure, ces paroles teintées de jugement s’avéreront non seulement inutiles, mais contribueront à alourdir un fardeau de culpabilité déjà lourd à porter. Demandez-lui plutôt comment elle se sent, et soyez à l’écoute.

Retournez-vous aussi la question et répondez-y le plus honnêtement possible. Selon Valerie Taylor, psychiatre en chef au Women’s College Hospital de Toronto, rares sont ceux – hélas – qui prennent le temps de faire le bilan de leur santé mentale. Conséquemment, explique-t-elle, « les gens ne savent pas reconnaître qu’ils commencent à aller moins bien, et ne prennent pas la pleine mesure de l’impact que peut avoir cette dégradation de leur santé mentale sur toutes les sphères de leur vie – de leurs relations interpersonnelles à leur emploi, en passant par leur capacité à prendre plaisir à leurs activités quotidiennes ».

Manque de connaissances quant à la dépression ou aux troubles anxieux, peur d’être stigmatisé ou étiqueté négativement : plusieurs facteurs peuvent expliquer que nombreux sont ceux qui n’iront pas chercher l’aide dont ils ont besoin. Plutôt que d’admettre qu’ils sont déprimés, ils préféreront minimiser le problème en disant qu’ils sont simplement « stressés, fatigués ou épuisés », ajoute madame Taylor. Or, bien qu’ils puissent être liés, le stress et la dépression sont deux choses bien différentes.

Voici quatre signes pouvant indiquer une détresse émotionnelle plus sérieuse, ainsi que quelques stratégies à appliquer afin d’améliorer votre bien-être émotif et psychologique.

Si vous croyez que vous souffrez de dépression, n’attendez pas avant de demander de l’aide.

Ressources: