Société

On mijote l’actu: une découverte qui met en doute le régime paléo + des pancakes

Chaque semaine, une recette pour mieux digérer une nouvelle. Cette fois: une nouvelle découverte scientifique jette un doute sur la théorie du régime paléo. (Et on en profite pour se gaver de pancakes!)

Photo: Istock

Photo: Istock

La nouvelle : Des chercheurs ayant analysé la Grotta Paglicci, une cave italienne contenant des peintures et des objets qui datent d’environ 33 000 ans, ont publié cette semaine une découverte surprenante dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Apparemment, nos ancêtres de l’époque paléolithique se nourrissaient entre autres… d’avoine. La preuve : de la poudre provenant de cette céréale a été trouvée sur un pilon découvert dans la cave, qui portait également des traces de millet, de différentes plantes et de glands. Comme quoi, les hommes des cavernes auraient fait un peu de cuisine! Ils se seraient servis du pilon pour moudre les graines, pour ensuite les mélanger avec de l’eau et les cuire, avancent les scientifiques.

Voilà qui fait un sérieux trou dans la théorie du régime paléo. « Le régime paléolithique repose sur les bases suivantes : au moment où les humains primitifs ont développé l’agriculture et l’élevage, ils auraient subitement introduit dans leur régime alimentaire une série d’aliments qui n’existaient pas auparavant, écrit-on sur le site de l’émission Une pilule une petite granule. Toujours selon cette logique, notre ADN n’aurait pas suffisamment évolué pour s’adapter à cette nouvelle diète qui s’est, de surcroit, encore plus modernisée depuis. Notre alimentation ne serait donc pas adaptée à notre bagage génétique, et la diète paléolithique vise justement à rétablir ce déséquilibre. L’objectif : revenir à l’alimentation du chasseur-cueilleur. » Quand on suit un régime paléo, on ne mange donc ni produits laitiers, ni céréales ; on se nourrit surtout de viande, de poissons, de noix, de fruits et de légumes, pour imiter le style de vie « plus sain » de nos ancêtres. Et voilà qu’on apprend que nos ancêtres se faisaient peut-être des galettes d’avoine de temps en temps.

Comment réagit la communauté paléo à cette découverte ? Les adeptes de la diète croient que ça ne contredit pas leur théorie selon laquelle les peuples de l’Âge de pierre ne mangeaient en aucun cas de grandes quantités de grains. Loren Cordain, l’un des fondateurs du mouvement paléo cité par le magazine National Geographic, pense que les humains ne pouvaient se nourrir de beaucoup d’amidon avant d’apprendre à faire du feu facilement- une étape qu’il situe à 75 000 ou 100 000 ans av. J.-C. La communauté scientifique ne contredit pas ce point. Les chercheurs s’entendent cependant pour dire qu’il n’existait pas UN régime paléo, mais DES régimes paléos, dépendant de ce qui était disponible pour se nourrir à telle époque de l’année, dans telle région et telles circonstances données.

Pancakes-à-l-avoine-bulletin

La recette : Les habitants de la Grotta Paglicci nous ont donné des idées pour le brunch de ce week-end : pourquoi pas ces délicieux pancakes à l’avoine, nappés d’une sauce aux framboises ?

À LIRE: Comment faire des choix santé à l’épicerie?