Déjeuners

Réussir son brunch en 8 astuces futées

Quelques idées, de bons filons et les secrets de deux pros, et c’est parti pour un brunch mémorable!

Pourquoi aime-t-on autant les brunchs? Parce que ce sont des repas sympathiques, sans cérémonie, pouvant s’étirer pendant des heures…

1. On place les plats au centre de la table

C’est la formule imbattable pour créer une ambiance conviviale, selon le chef Hugo Potvin, qui a entre autres dirigé le restaurant de brunchs Capsa, à Montréal. « Qu’on présente une assiette de bacon garni d’un filet de sirop d’érable, un gros plat de pain perdu accompagné d’une compote de fruits ou encore des légumes rôtis à la plaque, ça rend les convives heureux », dit-il. Une délicieuse option : les quésadillas. C’est ce que propose souvent à ses amis Gabrielle Cossette, copropriétaire du resto et dépanneur végane Frida, à Trois-Rivières, et coautrice de Comptoir végan (éditions Parfum d’encre). Chacun pige à sa guise dans les différents ingrédients – haricots noirs, salsa, légumes, fausse viande… D’autres idées de mets à partager : une pizza-déjeuner, une casserole de saucisses et de pommes de terre, une chakchouka, une frittata ou bien un gros filet de saumon grillé.

2. On se prépare tôt

Les recettes qui se concoctent à l’avance ne manquent pas : confiture, scones, cretons ou végépâté, gaufres, crêpes ou pancakes, röstis et autres croquettes… «Quand on reçoit pour un brunch, l’important, c’est d’être prêt avant l’arrivée des invités, afin de pouvoir profiter de leur présence», souligne Hugo Potvin. Gabrielle Cossette abonde dans le même sens. «Je m’y mets quelques jours avant, en préparant un élément par soir », explique-t-elle.

3. On passe à la boulangerie

Inutile de tout cuisiner soi-même! Rien n’empêche de marier, par exemple, des muffins maison à des viennoiseries du commerce. Pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour déguster des produits artisanaux? Le matin du brunch, on se réserve du temps pour aller chercher douceurs et pain frais à sa boulangerie-pâtisserie préférée.

4. On modère ses transports

La qualité compte davantage que la quantité. « Il ne faut pas se mettre “dans le jus” en voulant préparer trop de choses, prévient le chef Potvin. Un bon plat réussi, ça satisfait tout le monde. » Et mieux vaut calculer avant de se lancer dans la popote. Deuxœufs par personne, trois carottes par assiette, etc. Sinon, il y aura trop de restes… et de gaspillage.

5. On aménage un coin «boissons»

On néglige trop cet aspect, selon Gabrielle Cossette. Elle suggère de créer une station pour tous, incluant les enfants, garnie de coupes variées et de jus, tisanes, boisson d’avoine, lait, kombucha, alcools… « En plus, c’est pratique, car ça libère de l’espace sur la table ! » lance-t-elle.

6. On portionne certains plats

Une autre suggestion qui ravira les invités : des verrines. Smoothie, gruau froid, skyr aromatisé ou pouding de chia, le choix est vaste. On les monte à l’avance et on les garnit le matin même de granola, de baies ou d’agrumes.

7. On met tous ses œufs dans le même chaudron!

Le plat le plus populaire au brunch reste les œufs bénédictine, d’après Hugo Potvin. Son truc pour les servir à plusieurs personnes en même temps : précuire les œufs. Verser un peu d’eau froide vinaigrée dans un cul-de-poule et y casser tous les œufs. Les faire pocher ensemble, selon la méthode traditionnelle, pendant 2 1/2 minutes dans une grande quantité d’eau frémissante. À l’aide d’une écumoire, transférer les œufs dans un grand bol d’eau glacée. Laisser reposer ainsi sur le comptoir. Au moment de passer à table, réchauffer les œufs 1 minute dans de l’eau frémissante. Apprêter avec les autres ingrédients qu’on aura déjà préparés, soit une sauce hollandaise et des demi-muffins anglais prébeurrés et garnis de jambon (ou autre), placés sur une plaque, puis réchauffés sous le gril du four.

8. On privilégie les fruits

Une tarte fine du commerce, aux pommes ou aux abricots, est une délicieuse façon de terminer un brunch. On peut aussi présenter des fruits frais en dessert ou en accompagnement d’une mousse ou de brownies.

DÉPOSÉ SOUS: