Nutrition

Le pouvoir des fines herbes

Quatre herbes des plus nutritives, à utiliser sans réserve!

Photo: Matt Montgomery/Unsplash

Cultivées au jardin ou achetées au marché, les herbes aromatiques vibrent de couleurs et de saveurs. Que seraient nos étés sans le basilic, la menthe, le persil, la ciboulette ? Ils goûtent tout simplement le soleil!

Leurs parfums uniques donnent du caractère aux plats et remplacent avantageusement le sel et autres assaisonnements riches en sodium. Faibles en calories, les aromates fournissent une dose non négligeable de vitamines et de minéraux. « Et ils ont aussi un grand potentiel antioxydant » , dit Louise Corneau, nutritionniste à l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF). Mais pour profiter à plein de cet effet, il faut en consommer beaucoup. Alors, pourquoi ne pas en mettre un peu partout? Dans les jus comme dans les salades ou les desserts.

g
Persil

Le persil, une banale garniture? C’est mal le connaître. Une demi-tasse comble les besoins quotidiens en vitamine K – ce nutriment est indispensable à la coagulation du sang – et fournit une belle quantité de vitamine C, de fer, de folate, de magnésium et de potassium. Vivement le taboulé, une des meilleures façons d’en ingérer en grande quantité! (Bon à savoir: dans cette salade orientale, le jus de citron aide à absorber le fer du persil.)

Il s’utilise presque partout, dans les smoothies, la salsa verde, la gremolata… En ajoutant un bouquet de persil aux soupes et aux mijotés, on double ou même triple la part d’antioxydants consommés. Privilégier le persil plat, plus goûteux que le frisé.

basilic
Basilic

Le basilic apporte une jolie touche d’antioxydants grâce à ses flavonoïdes et à l’acide rosmarinique dont il est bien pourvu. Un quart de tasse comble nos besoins quotidiens en vitamine K. Le basilic n’a pas son égal pour ensoleiller les plats de légumes (tomate, courgette, aubergine, artichaut). À part le classique pesto, il s’invite dans les salades, soupes, ratatouilles, trempettes, sandwichs…

Cet été, pourquoi ne pas oser en mettre dans les desserts – sorbet ou coupes de fraises, de framboises ou de pêches fraîches? Un tuyau pour le conserver au congélo jusqu’à six mois: remplir un contenant à glaçons de basilic haché puis recouvrir d’eau.

Bunch of chives
Ciboulette

La ciboulette, qui survit à nos hivers, est toujours la première à se pointer au jardin au début de l’été. Elle rappelle à la fois l’oignon et l’ail, dont elle est proche parente, mais en plus subtil. Elle possède les mêmes vertus que ces alliacées, en version allégée. De plus, elle apporte vitamine C, folate et bêtacarotène. Alors, on ne se gêne pas pour en abuser!

C’est facile d’en consommer souvent en la parsemant ici et là. Passe-partout, elle agrémente pâtes, garnitures pour sandwichs, tartares, boulettes de viande et omelettes. On en fait aussi un excellent beurre aromatisé pour épis de maïs.

Mint
Menthe

Tantôt piquante, tantôt fruitée, la menthe sait se faire remarquer. D’un point de vue nutritif, elle se distingue par ses minéraux (fer, manganèse, calcium, magnésium, potassium, zinc). Une demi-tasse représente une excellente source de fer, qui fait défaut chez de nombreuses femmes.

Une façon d’en consommer beaucoup? Boire du thé ou de la tisane à la menthe. Infusée, elle conserve les trois quarts de ses attributs antioxydants. Polyvalente, elle peut se substituer au basilic dans les plats à base de tomates et elle ajoute une note de fraîcheur au taboulé, aux salades de radis, de concombres ou de betteraves et aux sauces au yogourt à la grecque (tzatziki) ou à l’indienne (raïta).

Pas de jardin? Achetez les fines herbes au marché: 10 marchés publics à visiter un peu partout au Québec.